jeudi 26 mai 2011

Midnight in Paris - La machine à remonter le temps et à ramollir le tempo

Il avait du charme, le Woody Allen mineur de Whatever Works et You will meet a beautiful dark stranger. Sur un mode anecdotique, il explorait l'air de rien des choses importantes de son cinéma : l'impact de l'observateur sur ce qu'il observe, le désir comme éternel moteur de nos vanités - autant de modulations de l'absence de Woody Allen en tant qu'acteur, et de sa présence comme réalisateur.

Dans Midnight in Paris, ça ne marche pas. Owen Wilson joue bien son Woody Allen, mais il est un peu comme le Chat de Chester avec son sourire : à la fin, il ne reste plus de lui qu'une bouche en cul de poule. Le mol ébahissement s'accorde mal au torrent de rebondissements qui s'abat sur sa pauvre personne.

C'est cela, d'ailleurs, qui pèche vraiment dans le film: non pas l'utilisation des clichés et des statues de cire (peintres, écrivains), mais cette difficulté à en rythmer la valse. A la limite, la surenchère aurait pu avoir son intérêt comique, mais ici les situations se succèdent platement. Au passage, Woody Allen passe à côté d'une variation sur l'obsession moderne de la nostalgie, un sujet sur lequel on se dit qu'il aurait pu faire de grandes choses.

3 commentaires:

  1. Personnellement j'ai plutôt apprécié ce Woody Allen. Rien d'étonnant dans la mise en scène (on ne refera pas le réalisateur après quarante ans de carrière !) mais j'ai trouvé à ce 'Minuit à Paris' un certain charme. Je trouve le tout plutôt séduisant et Wilson m'a convaincu.

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Jérémy, désolé de ma réponse tardive, vous êtes en effet nombreux à avoir apprécié le charme de ce film, si bien que j'en viens à me soupçonner d'avoir raté quelque chose.

    Pour ce qui est de Wilson, je suis d'accord qu'il apporte une touche d'émerveillement inédite dans la manière de faire du Woody Allen. Mais il est desservi, il me semble, par la mollesse du film, face à laquelle son jeu peine à contraster et donc à faire son effet.

    RépondreSupprimer